Suis-je un écolo extrémiste ? C'est en tout cas l'avis d'un certain Olivier, qui officie couramment dans les commentaires du blog Sciences² de Libé tenu par le "journaliste scientifique" Sylvestre Huet ! Ce blog de Libé est l'un des principaux repaires (et repère aussi) des "réchauffistes" hexagonaux, ces alarmistes extrémistes déchaînés, sans cesse les doigts dans la prise, dont le postulat bien connu est : CO2 =démon qui réchauffe l'atmosphère et fait fondre les glaces des pôles et monter le niveau des océans, pour engloutir Paris et New-York, etc... et qui en attendant enrichit Al Gore et Goldman Sachs ! Toute cette clique de financiers, d'économistes à Météo-France, de polytechniciens de l'IPSL ou du CEA, qui occupent les places d'"experts" auprès des instances nationales et internationales comme le GIEC, suivis comme des bons bergers par des meutes de "journalistes spécialisés dans l'environnement" qui ne connaissent de l'environnement que la machine à café au bout du couloir de leur bureau, tous ces gens dis-je, ont en commun d'être des écologistes en chambre qui ne connaissent du réel que ce que leurs modélisations sur ordinateur leur répètent en boucle, vu qu'ils les ont programmés pour ça ! Savent-ils reconnaître un bolet tête de nègre d'un cèpe de Bordeaux ? Non, mais par contre une belle courbe bien lissée par Gourou Hansen leur charme le regard dès l'allumage de l'ordinateur en arrivant au boulot : ça les met en condition pour débiter leur mantra, qu'ils pourront agrémenter à toutes les sauces, quelque soit le sujet qu'ils auront à traiter ! Qu'il soit question d'habitat, d'énergie, d'agriculture, d'accidents climatiques, de mammifères marins, d'arbres d'Amazonie ou de n'importe quoi (sauf les Roms ou Rachida Dati qui échappent encore au réchauffement, mais pas pour longtemps !), ils nous scandent toujours la même chanson : arrêtons de consommer du pétrole, du gaz et du charbon, et contentons-nous du vent dans les éoliennes et du soleil sur les panneaux photovoltaïques ! Et surtout payons des taxes pour racheter nos émissions inévitables, car comme on le sait, les éoliennes et les pv ne sont pas près de nous fournir l'électricité que nous consommons et encore moins remplacer le pétrole que nous brûlons !!! Ces gens-là ne supportent pas la contradiction et quand quelqu'un vient leur dire que les choses ne sont peut-être pas si simplistes, il se déchaînent en le traitant de négationniste ! Tout est dit ! Et taisez-vous si vous ne voulez pas passer pour un ennemi de l'humanité souffrante et des générations futures !
Et c'est moi qu'ils traitent d'extrémiste ! Pourquoi ? Qu'y a-t-il d'extrême dans ma démarche, dans ma pratique, dans mes idées ? J'ai déclaré qu'il fallait supprimer la moitié de l'humanité ? Certes, non. Qu'il fallait mettre l'autre moitié dans des camps de rééducation ? Non plus. Alors, qu'ai-je fait ? Il paraît que je "chie dans la paille et tricote des pulls en chanvre" !!! Ca, c'est affreusement extrême comme activisme !! Cela fait sans doute de moi un dangereux personnage à surveiller de près !!! Et comme en plus je mets des commentaires de-ci de-là qui ressortent sur Google quand on tape mon nom, on peut constater que j'écris dans skyfall.fr, et que je n'ai pas la langue dans ma poche pour fustiger les soi-disant écolos en chambre qui polluent ma boîte mail, mes émissions de radio, mon courrier et la cervelle des pauvres enfants des écoles.
Je ne chie pas dans la paille, mais je mets des copeaux sur mes excréments au lieu de les diluer dans des litres d'eau potable qui iront polluer la terre, et j'envoie mes eaux de lavage dans mes bassins plantés de roseaux, de massettes et d'iris jaunes, car je vis à la campagne. Je mange bio et j'achète mes légumes au panier paysan (mais aussi à la supérette entre deux paniers !) Je filtre mon eau de boisson et je l'ionise avec deux aimants. Je change mon bébé avec des couches lavables et je les lave dans un lave-linge qui marche à l'électricité ! Mais pas le caca qui est mis dans les toilettes et ira composter, bien sûr ! Je fais aussi pousser des légumes avec le compost fait lui uniquement avec les déchets verts. Je roule peu, dans une voiture à petite cylindrée qui consomme peu. Je restaure ma maison avec de la chaux, du chanvre, des laines de bois, de la ouate de cellulose, du bois local, des peintures non polluantes et de l'électricité bio-compatible. Je me soigne le plus possible par les soins manuels, sauf quand les médicaments s'imposent. Je chauffe mon eau avec des panneaux thermiques et je chauffe ma maison avec une chaudière à bois plaquettes ou, quand elle attend l'entretien comme en ce moment, avec des bûches dans le poêle. Mon électricité est fournie par EDF mais c'est la micro-centrale hydro-électrique tapie dans le bois en bas de chez moi qui l'alimente en priorité. Je jette mes déchets dans les boîtes prévues à cet effet, en séparant le verre, le plastique et le papier. Je suis donc un extrémiste ! Extrêmement cohérent.
Je vis sobrement, mais sans me priver, et avec tout le confort moderne : ça ne m'empêche pas d'avoir la poussette dernier cri pour balader Lady Gna-Gna dans les chemins et les prés et ramasser les bolets tête de nègre et les psalliotes et autres coulemelles pour la fricassée du soir ! Pas trop quand même, car ma thyroïde ne le supporterait pas !!! Jusque là, tout le monde s'en fout...
Mais je suis climato-sceptique, et ça, ces gens là ne le comprennent pas ! Comment un zozo qui fait attention à ce qu'il consomme, veille à ne pas polluer et à trier ses déchets n'est-il pas complètement imbibé de la propagande réchauffiste ? Et bien, je l'étais, avant. Mais j'ai réfléchi. J'ai évolué. Et ça, certains ont du mal à le comprendre. Moi, je les comprends, ils ont un tel prêt-à-penser qu'il est bien difficile de faire le tri : on n'a pas que ça à faire, on s'en remet aux experts, aux scientifiques... Désolé, mais moi,, depuis qu'on m'a ouvert les yeux, je ne peux plus les refermer ! C'est bête, mais c'est comme ça, et tous les singes moqueurs du monde n'y feront rien.